Non classé

Retour au Spirituel!

Hello vous!Tout d’abord merci à mes nouveaux abonnés et bienvenu sur mon blog.

Quelques semaines sans écrire et il s’en est passé des choses.

Cette fois, je vais vous parler de mon retour au SPIRITUEL.


Au travers de mon chemin vers mon mieux être, j’avais établi une routine de pière. Je faisais mon possible pour me sortir la tête de l’eau de cette relation qui m’avait coûté, ma confiance en moi, mon estime de moi, et ma santé. Prier à été mon salut. Je ne priais pas pour faire du « style », je me confiais, je demandais et j’obtenais. Et cela ne c’est pas fait sans une remise en question.

Au mois de Mai, cette routine était devenu une pénible  obligation, je n’y arrivais plus. Mon problème était que je ne parvenais pas à etre dans cette pleine conscience que j’avais auparavant. Je me suis posée beaucoup de question et cela me faisait de la peine car j’avais l’impression d’abandonner et de retourner à de nouveaux démons, je culpabilisais. Puis j’ai décidé de lâcher prise, puisque je ne parvenais plus à etre dans cette pleine conscience, vallait mieux que je ne force pas les choses. Et donc j’ai arrêté de prier. Cela ne m’empêchais pas d’appliquer dans mon quotidien ce que j’avais appris.

Ma routine avait changer. À mon réveil, je prenais mon téléphone ou ma tablette pour regarder un film, les réseaux etc… Dernièrement avec les vacances, je me suis prise de belles cuites d’alcool, jusqu’à ce samedi, une fête d’anniversaire, j’étais survoltée et bien décidée à m’amuser.Pendant cette période, mon corps me parlait. J’étais très fatiguée, j’avais des maux de tête, des nausées pendant plusieurs jours, je n’arrivais plus à bien dormir.

Ce dimanche j’ai dit STOP… Je ne trouvais plus normal d’être dès le matin sur mon téléphone sans accorder un œil à ma Bible ou une petite priere de receuillement ou de remerciement. Mon état de santé qui n’est pas au beau fixe, il fallait que je me remette au sport, et continuer à manger sainement.

Et le plus important, prier, se recueillir, remercier et demander et ne pas lâcher, car cela laisse la place au « mauvais » pour agir et nous détourner de nos objectifs et tout perdre.

Hier soir, j’ai lu le 4 eme accord tolteque, qui dit que quelque soit ce que tu fais, fais de ton mieux. Se que j’apprecie c’est que cet accord, fait beaucoup référence à Dieu.

Cela prendra du temps, pour le faire parfaitement mais cela ne le sera jamais alors fait de ton mieux.

Dimanche 9/07/17

Bilan de ma semaine de retour au Spirituel.

J’ai tenu mes engagements pour cette semaine: pas d’alcool, pratique du yoga challenge, et la prière.

Que du bien! Niveau santé, ça ne c’est pas arrangé, il se trouve que depuis 4 semaines je trimballe une perle à l’intérieur de mon oreille…

Yoga Challenge: que du bon, à la maison, après le travail, mon corps a un peu changer et il me dit merci.

La prière : Je me confie à Dieu, sur les choses les plus intimes ( et en ce moment c’est du côté sentimentale) et aussi sur les décisions à prendre concernant la vie privée comme professionnelle. La réponse n’est pas évidente mais elle le deviendra… je reste attentive aux Signes.

Non classé

Sophrologie: mon expérience

IMG_2105

Je vais vous parler de mon premier pas vers MA guérison.

Il y a quelques années, je vivais une relation sentimentale, qui avait été pour moi très difficile. Je précise qu’elle l’a été pour moi, pas pour l’autre personne. Je reviendrai sur le sujet une autre fois.

A cause de cette relation, je n’étais plus maître « à bord ». Comme m’a dit un ami, témoin de mon désespoir, j’étais comme une maison abandonnée, il n’y avait plus personne dedans, plus de vie, plus de lumière. Je faisais ce que je pouvais pour « paraître » bien. Mais loin des regards, seule chez moi, j’étais comme un zombie. Je pense que je l’étais même quand je faisais semblant.Je ne devais plus continuer à vivre comme cela, sinon …

Ayant eut conscience de cela, je m’étais souvenu que mon professeur de danse avait ouvert son cabinet de sophrologie relaxation, et développement personnel. Lors de nos entraînements de danse, elle partageait son savoir à nous autres danseuses. C’était la première fois que j’entendais parler de développement personnel et surtout de sophrologie.

J’avais pris rendez-vous avec elle, et elle m’avait expliqué la différence. J’avais choisi la sophrologie, pour essayer, et pour le côté « court terme ». J’avais besoin d’une sortie de la noyade immédiate pour arrêter de sombrer.

Je me souviens de ma première séance. Ce jour-là, j’avais mis des ballerines roses, pour aller travailler. À la sortie du boulot, une collègue qui avait vu mes chaussures, avait eu une réflexion qui m’avait beaucoup touché, elle avait balancé en poison dans mon être, elle avait fait de la magie noire en ayant eu ses propos (1er accord toltèque).Après mon travail, je devais me rendre à ma première séance de sophrologie.

J’étais arrivée devant la sophrologue très attristée, dégoûtée, en colère, les propos de ma collègue m’avaient achevé. Oui, de simple mot.J’en avais parlé lors de ma séance, et avec ma sophrologue, nous avons fait une analyse du pourquoi, cela m’avait autant touché? sur ce que je ressentais et pourquoi je le ressentais.

Et l’analyse que j’avais trouvée juste, m’avais fait prendre conscience et comprendre ce que je ressentais et pourquoi je m’étais sentie aussi mal. Maintenant, je me souviens que je m’en voulais de n’avoir pas envoyer pètre cette nana (pour être polie).Après l’analyse, nous avons procédé à une séance de relaxation, où je devais m’imaginer dans un lieu où je me sentirais bien et auxquels je devais me raccrocher quand cela n’allait pas. On procédait de la même manière à chaque séance.

La sophrologie m’a permis de comprendre ce que je ressentais, m’a donné des outils pour m’en sortir et surtout pour inverser ma manière de penser, être plus positive et m’entourer de chose positive. Cela ne s’était pas fait sans mal.

Après une séance, j’avais eu une violente douleur au niveau de la mâchoire, qui m’avait valu un arrêt de travail d’une semaine. Durant cette semaine, j’avais eu un œil qui avait gonflé, j’avais eu une espèce de sinusite dégueulasse, je vous passe les détails, et cette violente douleur à une dent cariée. C’était la première fois que je tombais malade de cette manière et selon moi, les séances de sophrologie n’y avaient pas n’été pas pour rien.

Mon corps parlait. Le stress m’avait fait avoir des caries. Mon corps, rejetait tout le mal que je ressentais au fond de moi, je l’illustre de cette manière. Je me suis dit plus jamais, je laisserai une situation me rendre malade au point d’être défigurée, et spectatrice de ma vie.

Je commençais à allumer quelque lumière dans ma maison. Le Phoenix commençait à renaître de ses cendres.

IMG_2104

livre

Le 2ème accord!

img_1839

Hello tout le monde!

Dans un précédent article JE N’Y SUIS POUR RIEN, je parlais  des attaques personnelles. Suite à un ressenti, que j’avais éprouvé, au travail et que j’avais réussi à identifié, en trouvant d’où provenait le problème et j’étais parvenu à résoudre ce problème.

Et dans un autre de mes précédents articles LIVRE BIEN-ETRE, je disais que j’allais lire le chapitre du livre Les Quatre accords Toltèques, qui se rapprochait de ce sujet.

« Quoi qu’il arrive, n’en faite pas une affaire personnelle, parce qu’en prenant les choses personnellement vous vous programmez à souffrir pour rien. » Les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz

Don Miguel Ruiz parle d’affaire personnelle. Moi, je parle d’attaque.

Dans ce contexte, les deux mots veulent signifier à peu de chose près la même chose, selon moi. Quand on se sent toucher par une remarque, ou bien qu’on a l’impression qu’un événement et lié à nous, cela peut nous paraître être une attaque (envers notre petite personne et ce que l’on croit représenté aux yeux des autres.)

Je ne rentrerai pas dans les détails du chapitre de ce livre, car je trouve que l’article JE N’Y SUIS POUR RIEN résume un peu ce dernier. Sinon je vous invite tout simplement à lire ce livre.

Ce qu’il faut retenir c’est que prendre les choses de manière personnelle revient à être égoïste et traduit un gros manque de confiance en soi, saupoudrer d’une tonne de blessures restées ouvertes.

Pour s’en sortir et être heureux, il faut retrouver et cultiver la confiance en soi, reconnaître et accepter ses défauts et ne laisser personne, chambouler cette croyance en nous-même.

Je vais faire de ce livre ma deuxième bible. Trouvez un beau papier pour le recouvrir et le mettre dans mon sac. Le format est pratique à transporter, et c’est très facile à lire.

Bisous à tous.

 

bon plan·idée

Mindmapping !

img_1873.jpg

Coucou vous!

Hier encore, c’était Bagdad dans ma tête. Un flux permanent de pensée (il faut que je fasse ceci, il fallait faire cela, ah !, y’a ceci aussi à faire); pour au final ne pas faire grand-chose. Et je n’aime pas du tout, cet immobilisme, cela ne fait pas avancer. Mais que faire de toutes ces choses dans mon cerveau? Les écrire, oui super !… Ben non, je suis partie dans une autre réflexion et je n’ai pas bougé de mon lit (le matelas est ci confortable).

En utilisant ma tablette, j’ai un peu plus fait attention à une application, que j’avais téléchargé il y a longtemps.

MAIS BIEN SUR LE MIND MAPPING! Un moyen simple d’organiser ses idées.

Qu’est ce que c’est?

La mindmapping ( cartographie mentale en français) est un graphique qui permet d’organiser ses idées, des tâches, des mots, des concepts de façon intuitive sur un sujet central.

Comment ça marche?

En voici un exemple tout mignon, d’une personne regroupant ses buts pour le mois de mai.

IMG_1872

Et dans la pratique ça donne quoi?

J’avais téléchargé gratuitement l’application Mindmeister sur mon téléphone portable et ma tablette.  Je la trouve simple d’utilisation (pour le moment, car je ne l’ai pas beaucoup utilisé). Tout le fouillis dans mon « esprit », je l’ai appelé PROJET 2017, qui est mon sujet central.

Tout autour de mon sujet central,  j’ai créé des « tentacules » qui listaient tous mes gros projets pour 2017, qu’ils soient en cours de réalisation ou bien que je souhaite réaliser.

Pour chaque projet, d’autres « tentacules » ont poussé, elles précisent les choses à faire, les priorités, le To do list. Et ce qui est bien avec l’application, c’est que l’on peut y ajouter des images, des liens Internet, des notes…

Et on peut créer des tableaux à l’infini.

Sur quel support?

En téléchargeant une application de mindmapping, en utilisant du papier et un stylo, et/ou des feutres de différentes couleurs pour s’amuser, mais aussi pour repérer les idées par ordre de priorité par exemple. Il existe également plusieurs sites, sur lesquels on peut gratuitement créer ses tableaux.

Pour ma part, j’en ai créé deux. Pour l’un des projets listés, j’attendais une réponse, et je l’ai eue par mail le soir même.

Ce dimanche de Pentecôte, je l’ai abordé de manière plus zen. J’ai fait mon (petit) ménage du dimanche, et j’ai enfin appris à utiliser ma machine à coudre et à réaliser un patchwork. Deux choses qui m’ont permis de moins penser et d’être plus dans l’action.

J’aimerais bien avoir votre avis la-dessus.

Sur ce, bonneu nuit!!!!!!

Non classé

Ça y est je me lance!

Bonjour,  à tous!!! Oh une nouvelle blogueuse débutante. Ben quoi?! Je fais ce que je veux non?

Bienvenue sur mon premier blog, BettyRose à Vous.

La photo de l’article résume à elle seule, dans quel état d’esprit je me trouve, en plein océan de multiples pensées, de multiples choses à faire, à vivre, à rêver et réaliser. Envie de changement, d’évolution et quoi de mieux pour y arriver qu’être Inspirer.

Je ne suis pas une grande bavarde, mais je reste curieuse de tout (ce qui m’intéresse bien sûr).

Ce que je souhaite faire à travers mon blog, c’est échangé des astuces pour faciliter la vie de Femme. Partager mes inspirations, provenant de mes lectures, de mes recherches, de mes propres expériences. Faire part de mes critiques (bonnes ou mauvaises) sur les sujets qui m’interpelle.

Le sujet est vaste,  car je pense et réfléchis tellement que ce blog me servira d’exutoire.

Pour mon premier article, j’espère avoir été clair sur mes intentions. Et je dois le dire, je suis fière de moi.

Si vous avez un projet qui vous trotte dans la tête, LANCEZ-VOUS! L’effet de BIEN-ETRE, DE CONFIANCE EN SOI en sera que renforcer. Moi, je l’ai fait, et je pense que je vais passer une nuit blanche à cogiter sur la suite.

IM HAPPY!!! J’attends vos commentaires et aussi vos questions.

A bientôt pour mon prochain article.

 

Non classé

Des livres bien-être!

Voici, mon dernier craquage de cette fin de mois de mai 2017.

img_1839

LES QUATRE ACCORDS TOLTÈQUES

Mainte et mainte fois cité par les influenceurs que je suis (ou pas). Je l’ai acheté à un prix très abordable. Je l’ai juste feuilleté en arrivant chez moi. Et je suis tombée sur un des titres qui parlait de mon dernier article, LES ATTAQUES PERSONNELLES… tiens donc! J’en ferai un résumer, pour voir si les deux réflexions se rapprochent.

VIERGE ET FIÈRE DE L’ÊTRE

Pour une « sans personnalité fixe » comme moi, je pense que ce livre me permettra de mieux me connaître. Le contenu est amusant avec des exercices, des dessins drôles, et beaucoup d’informations sur les « Wonder personn » VIERGE comme moi. J’ai commencé l’exercice et j’avance petit à petit. Prix très abordable.

POWER PATATE

J’ai entendu parler de ce livre sur You Tube. L’auteur a écrit le livre 3 KIFFS PAR JOURS, que j’aurais préféré acheter, mais il n’était pas dans les rayons. J’ai commencé à le lire. Et dans ce livre, Florence SERVAN-SCHREIBER veut que nous mettions l’accent sur nos super pouvoirs, ignorés, inconscients, et existant. Moins de dix euros.

Mon défi est de les lires tous les trois.

Pourquoi un défi? Mon cerveau est en ébullition; j’ai des idées à foison, (il est minuit vingt-trois et j’écris mon brouillon d’article). Et donc, il me faut  concrétiser ses idées de manière intelligente pour ne pas me disperser partout, chose qui n’est pas très facile. Tout est question de priorité et d’organisation (respire).

Je reste inspirée.

Non classé

JE N’Y SUIS POUR RIEN…

Il y a des moments dans une journée dans laquelle tu es confronté à un événement, une situation, une nouvelle, qui te fait changer d’humeur malgré tous les efforts que tu peux faire pour être Zen et commencer ta journée de la meilleure façon qui soit.

Qui n’a jamais été confronté à ce(s) moment(s) désagréable(s) qui te ruine une journée?

photofunky

 Ce lundiune nouvelle journée de travail avait commencé, je m’étais réveillée pleine de bonne volonté et j’avais commencé à faire ma routine du matin (avec quelques changements opérés, cela fera l’objet d’un autre article).J’avais reçu des messages de collègue, qui disaient qu’ils ne seraient pas présents :  ou bien en congé,ou encore absents pour maladie, tout cela à la dernière minute.

Catastrophe, j’avais fait mon max pour appréhender la journée de manière relax, et à la place, la colère, l’injustice s’étaient réveillées en moi. J’étais partie travailler et j’avais ruminé, gardant cette injustice, et cette colère en moi. Durant toute la matinée, j’avais fait mon possible pour ne pas projeter mon état sur les autres (d’autant plus que je recevais du public).

Mais mon visage faisait des formes géométriques, chaque fois que l’on me demandait si j’allais bien. J’étais agressive, je ne souriais pas, et mon visage exprimait tout cela (je ne sais pas faire semblant); malgré moi je leur faisais sentir que je n’étais pas bien.

 

tumblr_nmv145of5u1rti868o9_r1_500

 Puis l’heure du déjeuner était arrivée, la matinée avait été pénible, mais j’avais tenu le coup, tant bien que mal. Jusqu’au café de 14 heures 50, pour me réveiller après avoir manger.

ET J’AI ÉTÉ RÉVEILLE! Lors de mon instant café, seule avec moi-même, je m’étais posée la question, pourquoi j’étais en colère? En étant sincère avec moi-même, j’avais répondu à la question : trois collègues qui annonçaient à la dernière minutes qu’ils allaient être absent, le boulot qui allait être difficile par manque de personnel, et surtout JE LEUR EN VOULAIS.

J’avais pensé à deux mots: ATTAQUE PERSONNELLE.

J’avais pris l’annonce de l’absence de mes collègues pour une attaque personnelle, j’avais pensé qu’ils l’avaient fait exprès pour m’emm…der, pour me faire du mal.

Alors que, s’ils étaient absents, c’était leur problème, pas le mien. Il y en a eu un qui devait aller chez le médecin, il devait certainement être vraiment malade (épidémie de conjonctivite virulente qui court en ce moment), et les deux autres ont dû avoir des responsabilités familiales urgentes.

Après cette introspection, cette analyse, j’ai été LIBÉRÉE DÉLIVRÉE de cette colère, cette injustice. Et j’avais poursuivi ma journée de travail beaucoup plus légère, en ne tenant plus les autres pour responsable de mon état d’esprit et du déroulement du reste de ma journée.

J’avais laissé les événements extérieurs décidés de mon comportement et du déroulement de la journée.

J’avais repris le pouvoir en me disant que je n’y étais pour rien, que mes collègues n’ont pas fait cela pour me contrarié … d’autant plus que nous avons une très bonne entente.

gif-animc3a9-plaisir-passion-1128

J’espère que ma petite histoire vous aura aider à désamorcer la bombe de colère qui monte en vous quand vous vous sentez contrarié.

Si vous vous retrouvez dans cet état; si vous êtes en colère ou dans un état d’esprit négatif:

  •  vous devez être sincère avec vous-même et identifier le ou les problèmes, pourquoi vous êtes en colère? qu’est ce qui est injuste à vos yeux?;
  • -une fois le problème identifié, il faut vous demandez: est-ce que vous y pouvez quelque chose? est-ce votre faute? est-ce que vous pouvez y changer quelque chose?; est-ce que les « autres » sont responsables de votre état d’esprit?
  •  Quelle que soit la réponse, votre colère ou sentiment d’injustice s’apaisera.

Il ne faut plus prendre ce qui se passe autour de vous comme une attaque personnelle ou une remarque personnelle, TRES SOUVENT VOUS N’Y ETES POUR RIEN.

 Je vais vous partager un petit mémo très intéressant qui donne quelques conseils pour ne plus prendre certain événement, propos, ou comportement comme une attaque ou remarque personnelle.

FICHE-ARRETER-PRENDRE-PERSONNELLEMENT

Non classé

INSPIRATION

Ma phrase fétiche de ses derniers mois.

Ami : « Qu’est-ce que tu fais? »

Moi : « Je m’inspire. »

IMG_1831

L’inspiration, c’est ce qui m’a amené à créer mon blog.

Étant à la recherche de mon « MOI », j’ai fait des recherches sur le bien-être et le développement personnel.

Et je suis tombée sur des articles, des vidéos sur Internet, et lus des livres INSPIRANTS.

INSPIRATION : mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, influence exercée sur un auteur…

Celui-ci, j’adore : « influence charismatique de Dieu » sur les auteurs des livres saints (mais aussi sur les croyants).

Je m’inspire de la vie, de la réussite des autres. Et c’est intéressant, surtout lorsque l’on veut opérer une réalisation, un changement, une évolution, qui apporte de l’épanouissement, et le bien-être.

Voici quelques personnes qui m’ont inspiré: Henriette Nendaka, fraîche pimpante et très inspirante ; Zack Mwekassa: motivateur, très bon observateur sur les relations homme-femme ; Afrodidacte: qui parle de l’ Afrique et de ses infinies sources d’inspiration.

http://www.rebellescreatives.com

IMG_1828

zackmwekassa.com

IMG_1829.JPG

https://m.facebook.com >Afrodidacte

IMG_1830

J’en suis plein d’autres. Mais ces trois-là, je peux me référer à eux, m’inspirer de leur histoire qu’il partage de manière franche et sincère.

Je vous invite à visiter leur site et de vous en faire une petite idée si vous ne les connaissez pas encore.

A bientôt.